X.360 | Fable : The Journey

Génial ! Voilà comment Fable The Journey aurait pu (dû !) être ! Tout y était : un univers enchanteur, immersif, une bande-son  splendide, des graphismes somptueux, des idées de gameplay innovantes. Tous ces paramètres auraient dû concourir à faire de ce jeu un objet vidéo-ludique d'immense qualité si Fable The Journey n'avait pas été plombé ... que dis-je ... saboté (!) par une reconnaissance Kinect très aléatoire 😥 .

fable-journey-xbox-360-preview-E3-1024x576

Vous incarnez Gabriel, un jeune homme ingénu qui va être initié à la magie et à de puissants pouvoirs au cours de l'aventure. Le titre du jeu, le Voyage, n'est pas usurpé parce que vous passez la moitié du temps de jeu en carriole, à diriger votre véhicule le long de chemins chaotiques. Si au début de l'aventure vous faites partie d'un convoi se déplaçant en file indienne, vous êtes rapidement séparé de votre clan, et c'est là que les ennuis commencent. Cependant, vous aurez quelques compagnons au fil de l'histoire 😮 .

Quelques retournements de situation seront de mise, faisant de Fable The Journey un jeu où la narration n'a pas été négligé, même si on y retrouve tous les poncifs du jeu de rôle, à commencer par le fameux "porte-monstre-trésor".  Les phases de jeu alternent entre le contrôle de votre carriole que vous pourrez contrôler en donnant 6 ordres différents (3 vitesses, arrêt, gauche-droite), des phases d'explorations et d'autres de combat. La vue à la première personne rend l'expérience de jeu (comme disent les anglophones) efficacement immersive 😉 .

La qualité des graphismes a été revue à la hausse par rapport à Fable 3, et je peux le dire sans hésitation: c'est pour moi un des plus beaux jeux de la Xbox 360 au niveau de la direction artistique. Le dessin est soigné, le monde dépeint est enchanteur, c'est très convaincant 😀 .

fable-the-journey-xbox-360-1338380212-018

Malheureusement, ce satané Kinect fait encore des siennes en minant trop souvent le plaisir de jeu. Que ce soit pendant les phases de conduite en charrette (j'ai beau tirer à droite, ça tourne pas, nom di djiou, mais tu vas tourner canasson de m.... !) ou pendant les phases de combat (ah ben la boule de feu part au plafond alors que je visais en bas à gauche).

fable-the-journey1

La maniabilité Kinect de Fable the Journey vous aura fait vomir des chapelets d'injures que vous croyiez avoir oubliés depuis l'enterrement de votre belle-mère !

Seules les quelques phases d'exploration ne seront jamais frustrantes, vu qu'elles ne sont ni en temps limité, ni en action rapide. Les ennemis ne faisant que peu de dégâts, le jeu reste donc facile, mais il m'est quand même arrivé de mourir 2 ou 3 fois à cause d'une non reconnaissance de mouvement, ce qui est assez rageant 👿 .

Ceci dit, si vous faites preuve de clémence et d'un peu de patience, vous vous laisserez emporté par les flots de ce récit au thème éminament adolescent et passionné. Au fur et à mesure de l'histoire, vous acquerrez des pouvoirs magiques à utiliser sans modération. Ces sorts devront être utilisés en combat, mais aussi parfois pour résoudre des énigmes pendant l'exploration 😮 .

Un arbre de compétences vous permettra de faire évoluer ces pouvoirs dont vous verrez la puissance grandir au fil du temps. Un vrai plaisir de jeu se dégage des combats, par exemple en désossant les "Hommes-Creux" à l'aide de votre sort de poussée (le fameux fouet énergétique) : vous commencez par retirer le bras droit, puis le bras gauche, pour finir par la tête. Plutôt rigolo !  🙂

fable-the-journey-xbox-360-1339077444-029

Vous devrez aussi prendre soin de votre jument, Selenn, la brosser, la soigner, lui donner à manger, de l'eau .... Cette relation avec votre animal se trouve au cœur du récit, et vous vous sentirez attaché(e) émotionnellement à votre équidé. Des phases de gameplay vous permettent toutes ces actions, cela plaira particulièrement aux joueurs les plus jeunes.

fable-the-journey-xbox-360-1350400382-035

Le jeu est parsemé de quelques boss à vaincre, mais rien de bien "sorcier" (enfin, si !). La bande-son mérite les meilleurs éloges : les doublages sont réussis, les musiques prenantes, tout comme les effets sonores.

Une dizaine d'heures vous permettront de venir à bout de cette aventure, et si la pénibilité de la non efficacité de Kinect ne vous a pas trop dégouté, vous pourrez toujours vous lancer dans le mode arcade qui vous fera revivre les meilleurs moments du jeu sur 16 niveaux où vous pourrez récolter les derniers succès qui vous manquerait... 😉

Je dirais que Fable The Journey s'adresse à tous les fans de l'univers de Fable : on y retrouve tous les ingrédients du jeu, avec des graphismes nettement amélioré 😛 .

Est-ce que le jeu vaut le coup ? Au prix actuel, je réponds affirmativement. Mais ceci, uniquement en étant averti des aléas de la jouabilité Kinect, mais les habitués du bouzin vendu par Microsoft sont familiers de ses défauts, ils savent donc à quoi s'attendre 😉

Je dois dire cependant qu'à aucun moment la frustration ne l'a emporté sur le plaisir de jeu tant l'immersion était grande, malgré une certaine répétitivité de l'action, et le plaisir de jeu bien présent 🙂 .

Leave a reply